Girard

Thierry Girard

Photographe

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris en 1974, Thierry Girard choisit d’emprunter les chemins de traverse et commence à photographier, à partir de 1976.

Au début des années 1980, il s’efforce de mettre en place les codes esthétiques d’une photographie très influencée par les américains Walker Evans, ou Lee Friedlander, à mi-chemin entre le style documentaire et une vision plus personnelle, qui traduit sa propre interprétation du monde.
Il entreprend alors une exploration du paysage en construisant des itinéraires, dont le fil conducteur peut être géographique, mais également faire référence à des prétextes littéraires ou artistiques : Jaillissement & dissolution, La Route du Tōkaidō, ou La Grande diagonale en Chine sur les trâces de Victor Segalen).

Ces itinéraires sont autant de prétextes à une quête intérieure, à la recherche de « signes » qu’il va capter dans une interprétation très personnelle de l’espace. Sa vision s’est peu à peu dépouillée au point de devenir, au début des années 1990, très minimaliste et de traduire une poétique de l’espace nourrie par les notions de limite, de seuil, de franchissement. Cela deviendra une constante dans son travail, constante qu’il saura renouveler dans ses projets de la fin de la décennie et des années 2000 au Japon, en Chine, et, en 2010-2011, en Inde par l’introduction de la couleur, le retour à un paysage plus urbain et contemporain, et la réintroduction de l’élément humain.

Le site de Thierry Girard

Publications
Un hiver d'Oise

Un hiver d’Oise

Thierry Girard

Dans Un hiver d’oise, Thierry Girard a renoncé à son parti pris habituel de rendre compte d’un itinéraire, et a décidé de construire trois ensembles d’images inspirés par des paysages et des éléments constitutifs du département de l’Oise. Il a fait se rencontrer ses problématiques de travail actuelles avec des références littéraires également liées à ce territoire.

Ainsi, la première partie, intitulée Toise, manifeste une attirance pour la vastitude uniforme du plateau picard que Thierry Girard a traité comme ses paysages maritimes et atlantiques.

La seconde série, Noise, est avant tout liée à l’œuvre de Nerval, le poète du Valois, mais évoque aussi La Belle Noiseuse de Balzac, et donc la question de la représentation. D’où l’idée, de travailler sur l’ambiguïté de la représentation du corps dans la peinture ou la statuaire religieuse et de suggérer, à travers quelques portraits de jeunes filles et des atmosphères de bois ou de nature, un univers pictural et littéraire d’un romantisme un peu sombre et mélancolique… nervalien en quelque sorte.

La troisième partie, Poise, présente des paysages urbains photographiés à la chambre 4 x 5. Ne s’intéressant ni aux monuments, ni aux belles demeures, ni aux fermes pittoresques, mais à des lieux de brique et de gris qui renvoient à l’histoire industrielle et ouvrière de l’Oise et à une époque symbolisée par l’œuvre d’Henri Barbusse, autre écrivain isarien.

Ces trois séries ne disent pas, bien évidemment, toute l’Oise, mais proposent trois entrées, trois approches possibles, à la fois justes et très subjectives.

Un hiver d’Oise

25 x 29 cm, 96 pages, 58 reproductions en quadrichromie, couverture reliée cartonnée
isbn 978-2-35046-153-3
Graphisme : L’atelier d’édition

ISBN : 978-2-35046-153-3


Paysages insoumis

Paysages insoumis

Thierry Girard / Pierre Bergounioux

Que dit un paysage ? Que cache-t-il derrière son apparente tranquillité ? En travaillant sur un projet autour de Vassivière, dans le Limousin, Thierry Girard a été frappé par le caractère rebelle et réfractaire de l’histoire et de la culture de cette région. Fort de cette réflexion, il tente de restituer à travers ses photographies prises à la chambre, la dimension historique, si riche dans cette région et dans les départements limitrophes.

Évoquer la terre de la Résistance mais aussi toutes les résistances qui au cours des siècles ont nourri l’histoire de ces régions : les révoltes collectives ou individuelles, les jacqueries et conflits sociaux, mais aussi les chemins d’exil ou de migration de populations chassées par la nécessité.
Son travail s’est constitué autour de lieux (villes, villages, campagnes, forêts) où un événement remarquable ou plus modeste y a laissé une empreinte. Le paysage semble le plus souvent indifférent, souvent silencieux par rapport à son histoire mais tout le talent était de faire sourdre à la surface de l’image cette charge du passé. Se documentant, recueillant quelquefois des témoignages des habitants, il présente en regard de chaque photographie, un court texte où est relaté l’événement historique qui s’y ait déroulé.

L’écrivain Pierre Bergounioux, si attaché à cette terre du Centre de la France, a écrit un texte conséquent, inédit, reprenant une petite histoire de l’insoumission à travers les âges : partant de l’époque sumérienne pour arriver à Tarnac en 2008 ! On retrouve la force de son style littéraire qui porte ici tout son engagement.

Paysages insoumis

31 x 24 cm à l’italienne, 96 pages, 50 reproductions en quadrichromie et bichromie, couverture reliée plein papier imprimée en quadrichromie
isbn 978-2-919507-05-4
Graphisme : Danish Pastry Design

ISBN : 978-2-919507-05-4


Salle des fêtes

Salle des fêtes

Thierry Girard

Thierry Girard, invité par le musée de la Chasse et de la Nature à réaliser une résidence d’artiste sur le domaine de Belval dans les Ardennes, s’y rend avec l’idée de rendre hommage à l’esprit de Walden de l’écrivain américain Henry David Thoreau.
Il espère la neige, le froid et l’ascèse, mais ne trouve que déluge et tempête fouettant ce qui s’avère être aussi un champ de bataille, celui des trois guerres qui se sont succédé, et particulièrement, là où il se trouve, celui de la défaite de 1870. Salle des fêtes est porté à la fois par un texte de Thierry Girard à la scansion poétique et par le récit photographique d’une exploration hivernale de ce territoire de la défaite.

Salle des fêtes

24 x 30 cm, 80 pages, 41 reproductions en quadrichromie, relié pleine toile rembordée sur carton avec vignette dans cuvette + marquage, ISBN 978-2-919507-5-66

Avec le soutien de la fondation Sommer
Graphisme : L’atelier d’édition

ISBN : 9782919507566

Catalogue