Réhabiliter le périurbain
presentation

Photographie

Essai

Forum Vies Mobiles

Avec le développement des modes de communication et de transports modernes, de la fragmentation de la famille et du boom des grandes surfaces commerciales, les modes de vie des habitants des zones urbaines se sont radicalement transformés. Le retour à la nature, la taille de l’habitation et l’accès à la propriété, difficile en centre-ville, sont quelques-uns (...)

Lire la suite

Avec le développement des modes de communication et de transports modernes, de la fragmentation de la famille et du boom des grandes surfaces commerciales, les modes de vie des habitants des zones urbaines se sont radicalement transformés. Le retour à la nature, la taille de l’habitation et l’accès à la propriété, difficile en centre-ville, sont quelques-uns des facteurs qui ont donné place à la périurbanité dans nos sociétés occidentales dans leur quête d’un mode de vie idéal et idyllique.
Cet ouvrage mêlant réflexions autour du périurbain et photographies d’artistes contemporains, est une synthèse des interventions et des échanges qui ont eu lieu durant les deuxièmes Rencontres du Forum Vies Mobiles intitulées « Des mobilités durables dans le périurbain, est-ce possible ? ». Il est à prendre comme un exercice d’interprétation autour des enjeux relatifs à ces formes d’urbanisation contemporaines qui se développent à travers le monde, et surtout en Europe. Il est également l’expression des échanges et de la confrontation de regards entre des chercheurs, des artistes et des professionnels de l’urbain et des transports.
_
Œuvres reproduites de : Maria Thereza Alves, Andreas Angelidakis, Justin Bennett, Nicolas Boone, Olivier Culmann, Patrizia di Fiore, André Mérian, Jürgen Nefzger, Maïté Pouleur, Marion Poussier, Solmas Shahbazi, Hortense Soichet, Lars Tunbjörk, Ferjeux van der Stigghel, Atelier Van Lieshout.

Réduire

Réhabiliter le périurbain, 17 x 24 cm, 144 pages, environ 90 reproductions en quadrichromie, couverture brochée avec rabats.
Cet ouvrage a été coédité avec le Forum Vies Mobiles.
isbn 978-2-919507-17-7

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Dans Espèces d’espaces, Georges Perec nous invitait à ne pas « essayer de trouver trop vite une définition de la ville ; c’est beaucoup trop gros ». Et d’ajouter : « On a toutes les chances de se tromper... » Quant à la campagne, selon lui, « elle n’existe pas, c’est une illusion ! ».
Qu’aurait-il eu à nous dire sur ces « espèces d’espaces » contemporains que l’on qualifie en France de périurbains ou de rurbains ? Et à leurs habitants ? Que leur campagne est une illusion ?
Quelques pages du livre

Catalogue