Salmon

Jacqueline Salmon

Photographe

Née en 1943, Jacqueline Salmon vit actuellement entre Paris et le Beaujolais. Elle réalise depuis 1981 une œuvre photographique qui explore l’étude des rapports entre philosophie, histoire de l’art et architecture. Elle expose régulièrement en France et à l’étranger et a déjà publié de nombreux ouvrages parmi lesquels : Rimbaud parti (avec Jean-Christophe Bailly, Marval, 2006), Mallet Stevens et la villa Noailles (avec Hubert Damisch, Marval, 2005), Sangatte, le Hangar (avec Denis Peschanski, Trans Photographic Press, 2002)...

Le site de Jacqueline Salmon

Publications
MHSD / Déconstruction

MHSD / Déconstruction

Jacqueline Salmon / Christine Bergé

Dans l’histoire du nucléaire français, européen et mondial, Superphénix est un cas à part. Aucun objet technologique n’a déchaîné, semble-t-il, autant de passions contradictoires, passions à la fois techniques et politiques.

Depuis 1999, la centrale de Creys-Malville est en déconstruction. Jacqueline Salmon décide en 2005 de réaliser un important travail photographique sur les déchets nucléaires. C’est dans ce cadre qu’elle s’intéresse aux centrales en cours de déconstruction et surtout à Superphénix. Elle souhaitait y poursuivre son exploration des lieux dont on porte une responsabilité face à l’histoire. Après avoir obtenu les autorisations nécessaires, la photographe a travaillé entre 2007 et 2010 sur les espaces non visibles au public.

Elle a ramené un ensemble d’images remarquables qui donne à ce travail personnel une dimension documentaire qui fera passer le lecteur curieux de l’autre côté des enceintes fermées de la centrale. Aujourd’hui, dans la salle de commande, on remarque beaucoup d’écrans masqués, désormais hors d’usage. Sur le compteur qui affichait autrefois la puissance du réacteur, on lit « MHSD », Mise Hors Service Définitive.
Un texte de l’anthropologue Christine Bergé accompagne l’ouvrage en s’attachant aux paroles recueillies parmi les salariés de la centrale, apportant en contrepoint un éclairage particulier sur cet impressionnant chantier de déconstruction d’un réacteur nucléaire.

MHSD / Déconstruction

22 x 28 cm, 96 pages, couverture brochée avec rabats, 50 reproductions en quadrichromie
isbn 978-2-919507-01-6

ISBN : 978-2-919507-01-6


42.84 km2 sous le ciel

42.84 km2 sous le ciel

Jacqueline Salmon / Jean-Christophe Bailly

La photographe Jacqueline Salmon a toujours trouvé dans les villes et leurs architectures matière à développer des réflexions photographiques. Aussi, sous le titre énigmatique de 42.84 km2 sous le ciel se cache l’ambitieux projet d’une tentative de description d’une ville. Ce projet s’est constitué sur plusieurs années dans la ville de Toulon : les 42.84 km2 en question représentant la superficie de la ville. Comment représenter une ville est la question que s’est posée Jacqueline Salmon. Ce livre y répond en réunissant autant d’essais photographiques qu’une ville illustre la diversité.
On trouvera donc dans ce “livre-miscellanée” :
– une collection de portraits d’habitants composant une frise allant d’un nouveau-né à un vieillard, traversant tous les âges de la vie, à travers différentes représentations nationales, sociales...
– des ensembles autour de représentations architecturales emblématiques : un hôpital, des musées, le port...
– des collections représentant l’esprit et l’histoire d’une ville : collections de ballon de rugby, registres de bagne, pompons de marins et autres insignes...
– des récits : des fêtes, les sous-marins nucléaires, les pêcheurs...
Sur l’invitation de la photographe, Jean-Christophe Bailly a passé plusieurs jours à déambuler dans Toulon, à faire vivre la ville à travers ses yeux d’écrivain. Il a rapporté de ce séjour un important texte sur Toulon, qui apportera un point de vue complémentaire à ce vaste projet. Des textes plus courts de Bailly ouvriront également chacune des grandes parties composées par Jacqueline Salmon.

42.84 km2 sous le ciel

22 X 27 cm, 256 pages, 350 reproductions en quadrichromie, broché avec rabats

ISBN : 9782919507504


Du vent, du ciel et de la mer

Du vent, du ciel et de la mer

Jacqueline Salmon / Michel Poivert

En 1785, Alexander Cozens publie une méthode permettant non pas d’imiter la nature mais de l’imaginer. Il détermine 23 ciels que Constable recopiera soigneusement avant de lire la publication de Luke Howard proposant une nomenclature des nuages et de se passionner pour une « histoire naturelle des cieux ».
Du vent, du ciel et de la mer de Jacqueline Salmon peut s’envisager comme une histoire naturelle revisitée, entremêlée d’histoire de l’art et de créations photographiques.
Ses recherches mettent en évidence la poésie qui se dégage d’une porosité entre art et sciences. Elles viennent en écho à la collection du musée du Havre, riche en œuvres d’Eugène Boudin, aux codes météorologiques et à la lumière de la Manche.
L’ouvrage prend la forme d’un registre foisonnant, mêlant iconographie de diverses sources, empruntée et choisie par l’artiste, à ses propres créations. Michel Poivert livre en contrepoint à cette oeuvre, un texte en forme de fausses notes, jouant de son côté de cet imaginaire scientifique caractéristique à ce livre.

Du vent, du ciel et de la mer

18 x 29 cm, 208 pages, 355 reproductions en quadrichromie et 90 en noir, couverture demi-toilée

> en partenariat avec le Muma (Le Havre)
ISBN 978-2919507-62-7

RUPTURE DE STOCK

ISBN : 978-2919507-62-7

Catalogue