Vodou, voodoo
presentation

Art

Nanette Jacomijn Snoep / Bernard Müller / Kangni Alemdjrodo / Camille Amouro / Gabin Djimassé / Gaétan Noussouglo / presentation

Plus qu’un simple catalogue de musée, l’ouvrage se veut un état des lieux sur le Vodou. Ceci, afin de découvrir le processus qui donne lieu à la fabrication de ces objets, les rituels qui les entourent et les diverses personnes participant à leur création. Il permettra également de comprendre de quelle manière le vodou, né dans une région qui englobe (...)

Lire la suite

Plus qu’un simple catalogue de musée, l’ouvrage se veut un état des lieux sur le Vodou. Ceci, afin de découvrir le processus qui donne lieu à la fabrication de ces objets, les rituels qui les entourent et les diverses personnes participant à leur création. Il permettra également de comprendre de quelle manière le vodou, né dans une région qui englobe principalement le Bénin et le Togo, s’est codifié tel que nous le connaissons aujourd’hui, son histoire, qui, à travers la traite des esclaves dès le XVIIIe siècle, a donné lieu à des métissages au Brésil, en Haïti ou à Cuba. Outre les objets de la collection, certains lieux, pharmacopées, portraits en textes et en images, de prêtres ou de devins (en situation), de vendeurs de gri-gri, des récits mythologiques, des photos contextuelles de cérémonies (dont certaines très secrètes et rarement reproduites) viendront enrichir le propos. L’ouvrage se veut vivant, accessible, pour mieux faire connaître le vodou aux collectionneurs comme aux amateurs et aux néophytes. Les auteurs (africains et occidentaux), historiens, critiques littéraires, anthropologues, apporteront leurs connaissances et leur point de vue sur le sujet.

Réduire

Vodou, voodoo, 24 x 28 cm, 272 pages, plus de 200 reproductions en quadrichromie, couverture reliée, avec marquage.
Bilingue : Français / English
isbn 978-2-919507-16-0

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

« – À quoi bon offrir des cérémonies aux morts anciens ? Leurs corps ne sont que terre, et leurs âmes sans doute réincarnées déjà. À qui adressez-vous donc vos prières et vos chants ?
– À des souvenirs qui nous sont chers, répondit Gédégbé. »
Quelques pages du livre

Catalogue