Julien Zerbone

écrivain

Publications
Le Monde à plat

Le Monde à plat

Paul Pouvreau / Julien Zerbone / Antonia Birnbaum / Charles Pennequin

En recomposant l’image, Paul Pouvreau étale le monde sous nos yeux, il en révèle la nature de palimpseste, d’accumulation de couches de sens, de matériaux et d’histoires. Il faut une infinie rigueur et autant de précision, de la part du photographe, pour que le sens circule ainsi entre les plans, entre les objets, pour qu’en l’absence de tout hiérarchie le pilier se mette à dialoguer avec le pochon, pour que le coureur enjambe le buisson, pour que les coquelicots envahissent le projet immobilier, pour qu’en somme la confusion révèle le sens caché des choses. En fait de photographie, on devrait parler à ce propos d’un acte chirurgical, d’un geste d’ouverture puis de suture de l’espace, qui viendrait rassembler ce qui jusqu’alors était séparé. (Julien Zerbone)

Trois auteurs s’emparent chacun d’un aspect particulier de l’œuvre :
le poète Charles Pennequin,
la philosophe Antonia Birnbaum,
l’historien de l’art Julien Zerbone.

Le Monde à plat

24 x 32 cm, 204 pages, reliure brochée + jacquette / affiche, français / anglais, environ 150 reproductions en quadrichomie, ISBN 978-2-919507-48-1
Graphisme : atelier informationCare
Avec le partenariat du Cnap, de l’Artothèque de Vitré, de l’Ecole nationale de la photographie d’Arles et du centre d’art Image/Imatge.

Tirage de tête constitué d’une affiche 90 x 60 cm, imprimée offset, à 100 exemplaires.

ISBN : 978-2-919507-48-1


GLISSEMENT DE TERRAIN

GLISSEMENT DE TERRAIN

Beatrix Von Conta / Julien Zerbone

Beatrix von Conta questionne depuis 25 ans, sous des formes et approches différentes, le paysage contemporain dont elle relève, sans nostalgie, les signes infimes ou marquants d’une mutation en cours. Sa démarche distanciée mais sensible invite le spectateur à s’interroger sur l’infinie fragilité d’un territoire et de ses paysages. Son regard, attentif au moindre détail, s’attache à transposer la notion d’une stratification, d’un mille-feuille paysager, dont chaque couche détermine, associée et compactée aux autres, ce qui émane de l’image.
Son travail photographique est traversé et nourri par la question de la mémoire du paysage et de sa mutation plus ou moins violente.

Ainsi ce livre présente près de 20 années de photographie, recherche menée par Beatrix von Conta autour du paysage urbain ou naturel. Elle dessine une œuvre incontournable dans ce domaine. Une longue préface de Julien Zerbone introduit l’ouvrage et les textes de la photographe accompagnent et présentent chacune des séries.

GLISSEMENT DE TERRAIN

27 x 26 cm (à l’italienne), 264 pages, environ 200 reproductions en couleur, impression : quadrichromie sur différents papiers, couverture reliée demi-toilée, bilingue français / anglais.
ISBN : 978-2-919507-87-0

ISBN : 978-2-919507-87-0

Catalogue